Le plaisir au Mexique

La parcelle du Mexique, ce pourrait être notre pire cauchemar… Aucun tracteur ne peut y accéder, tout doit se faire à la main, des poudrages au soufre réguliers sont nécessaires avec des soufrettes d’un autre temps pour contenir l’oïdium… Mais finalement nous allons la travailler toujours avec grand plaisir et pas uniquement pour son figuier connu de tout le village pour la qualité de ses fruits. Cette petite terrasse accrochée aux coteaux offre une vue magnifique sur la vallée. Les vieux ceps de carignan de 80 ans qui se contorsionnent dans tous les sens nous fascinent. Les pavés de basalte mêlés à des pierres de toutes les teintes nous font rêver sur la singularité de son terroir. Finalement, on s’y sent bien au Mexique !